CNFS - Volet Université de Moncton

Le Consortium national de formation en santé (CNFS) regroupe onze établissements d'enseignement universitaire et collégial au Canada qui offrent des programmes d'études en français dans diverses disciplines de la santé. Cette alliance stratégique permet d'accroître la présence et l'apport de professionnels de la santé et de chercheurs francophones pour répondre pleinement, en français, aux besoins des communautés francophones en situation minoritaire. Le CNFS veut ainsi offrir une contribution significative au mieux-être et au plein épanouissement de ces communautés.

  

Dans le cadre du projet du CNFS, Santé Canada a accordé un financement de 12,8 millions de dollars à l'Université de Moncton pour la mise en œuvre de la phase V (2018-2023) de son projet de formation et de recherche.

 

Depuis 2003, c'est plus de 46 millions de dollars que reçoit l'Université pour ce projet, un investissement majeur dans la formation de professionnels de la santé francophones dans des secteurs clés. C'est un apport déterminant pour la santé en français au Nouveau-Brunswick ainsi que dans toute la région atlantique.

 

L'Université de Moncton a profité de sa participation au CNFS lors des phases II (2003-2008), III (2008-2013) et IV (2013-2018) pour renforcer considérablement ses programmes de formation en santé et pour lancer une nouvelle formation sur les toxicomanies en 2016.

 

Au cours de la phase V (2018-2023), l'Université continuera d'élargir l'accès à ses programmes de formation en santé, permettant ainsi d’accroître le nombre de professionnels de la santé francophones et de favoriser leur maintien en poste dans les communautés francophones en situation minoritaire.

  

Le résultat global est ambitieux puisqu'il vise 426 nouvelles admissions et 371 diplômées et diplômés additionnels dans l'ensemble de ses programmes ciblés d'ici 2023.

  

Au cours de la période 2018-2023, les activités de l'axe Mobilisation des connaissances (recherche) du projet CNFS se poursuivront par l’entremise de la Chaire de recherche en santé CNFS sur le vieillissement des populations qui entamera un second volet axé sur des projets de recherche-intervention. Ces projets serviront de levier à la mise en œuvre de pratiques innovantes pour améliorer l’accès aux services de santé et favoriser le maintien à domicile des ainés. Suzanne Dupuis-Blanchard est titulaire de cette chaire de recherche ainsi que professeure en science infirmière et directrice du Centre d'étude du vieillissement à l'Université de Moncton.

 

Le financement de la Phase V fait partie d'un montant global de 86,5 millions de dollars qui a été accordé au Consortium national de formation en santé. Le Secrétariat national du CNFS et ses 11 établissements membres ont chacun conclu une entente de financement avec Santé Canada en paraphant un accord de contribution avec son Bureau d'appui aux communautés de langue officielle (BACLO), en vertu du Programme de contribution pour les langues officielles en santé (PCLOS). Ce programme, dont fait partie le projet de formation et de recherche du CNFS, s'inscrit dans le Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : Investir dans notre avenir.

 

Le CNFS se réjouit du renouvellement de ce partenariat très fructueux qu'il a forgé avec Santé Canada depuis maintenant 15 ans et qui apporte une contribution précieuse pour développer des services de santé en français au profit des communautés francophones en situation minoritaire d'un bout à l'autre du pays.