Près d’une trentaine de participantes et participants ont pris part à un atelier d’une demi-journée portant sur l’approche interprofessionnelle dans le secteur de la santé le 12 mai dernier à l’Université de Moncton.

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’un projet du Consortium national de formation en santé (CNFS) – volet Université de Moncton, visant l’intégration de la collaboration interprofessionnelle aux programmes de formation en santé de l’Université de Moncton.

 

L’atelier a été animé par Caroline Borris, coordonnatrice de projets de formation et Dominique Cardinal, gestionnaire du volet formation au CNFS – volet Université d’Ottawa. Il visait d’abord à sensibiliser les participantes et participants aux concepts liés à la collaboration interprofessionnelle; à favoriser une meilleure compréhension de l’utilité de travailler en équipe entre collègues de différentes professions; à prendre connaissance des compétences interprofessionnelles; et à utiliser des outils appropriés pour évaluer ses compétences interprofessionnelles.

 

Marie-Josée Guérette, coordonnatrice de l’intégration de la collaboration interprofessionnelle à la formation en santé à l’Université de Moncton, est heureuse de l’intérêt qu’a suscité la formation. « Il s’agit d’une activité qui illustre bien le désir des différents intervenants du milieu de collaborer, de décloisonner les programmes de formation, pour instaurer un changement de culture dans la prestation des soins et des services de santé. »

 

L’atelier de formation sur l’approche interprofessionnelle est rendu possible grâce à l’appui de Santé Canada  dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.

 

Pour renseignements : marie-josee.guerette@umoncton.ca

 

 

Première rangée, de gauche à droite: Anik Dubé, Caroline P. LeBlanc, Caroline Borris, Dominique Cardinal.

Deuxième rangée: Marie-Josée Guérette, Paul-Émile Bourque, France Talbot, Chantale Brun et Mai Savoie. 

 

Programme de bourses de mobilité interprovinciale de l’ACUFC pour l’année 2016-2017

 

L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), avec l’appui financier du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du gouvernement du Québec (SAIC), est fière de lancer pour une cinquième année son Programme de bourses de mobilité étudiante interprovinciale.

 

Ce programme de mobilité étudiante sera réalisé en collaboration avec quinze des établissements membres de l’ACUFC et trois universités québécoises. Les bourses de mobilité étudiante interprovinciale s’adressent à tous les étudiants qui fréquentent l’un des établissements d’enseignement francophones ou bilingues participants. Les candidats retenus recevront une bourse de 5 000 $ chacune pour couvrir leurs frais de déplacement et de séjour afin d’aller poursuivre leurs études pendant un ou deux semestres au cours de l’année scolaire 2016-2017, dans l’un des établissements où leur programme est offert.

 

Ce programme de bourses vise à faire la promotion de la francophonie et à encourager la découverte de ses différentes formes d’expression. La mobilité et l’ouverture à d’autres cultures sont autant d’atouts qui contribuent à la valeur ajoutée du programme et à l’enrichissement de la formation des étudiants. Le programme permet aussi le développement de liens et des échanges fructueux entre les établissements canadiens de langue française et assure un plus grand rayonnement de leurs programmes et de leur singularité.

Pour en savoir plus sur le programme et poser sa candidature, veuillez consulter le site Web de l’ACUFC au www.acufc.ca ou celui des collèges et universités participants. La date limite pour déposer une demande est le 31 mars 2016.

 

 

L’ACUFC regroupe 20 établissements d'enseignement postsecondaire, francophones ou bilingues, situés à l’extérieur du Québec. L'ACUFC vise un accès accru à une éducation postsecondaire en français de qualité dans l'ensemble du pays et contribue ainsi au rayonnement et à la vitalité des communautés francophones et à la francophonie canadienne dans son ensemble. L’ACUFC représente les intérêts communs de ses membres auprès des gouvernements et des parties prenantes et assure leur visibilité, tant au Canada qu'à l'international. Les initiatives de l’ACUFC sont rendues possibles grâce à l’appui financier du gouvernement du Canada.